L’ostéopathie pour les nourrissons

nourissons-aina-andrianLe suivi réalisé en ostéopathie ne remplace ni le pédiatre ni le médecin traitant ou tout autre spécialiste dont votre enfant aurait besoin. La naissance est une grande épreuve dans notre vie. C’est un des premiers traumatismes qui peut laisser des empreintes sur notre corps.
En ostéopathie on considère la grossesse et l’accouchement comme un traumatisme que subit le nouveau né. Des contraintes en compression et en traction sont subies par le crâne et le corps du nouveau né au cour de son passage dans le bassin de la mère. La durée du travail, trop long ou trop court, peut perturber le fonctionnement physiologique du crâne, encore plus s’il y a l’utilisation de forceps, de ventouses ou de spatules.
Ces contraintes peuvent être à l’origine d’une tête asymétrique, un œil plus fermé que l’autre, une oreille plus décollée, un torticolis, il dort toujours sur le même coté, le nez un peu écrasé…
Même si le bébé ne présente aucun trouble fonctionnel apparent, une prise en charge ostéopathique favorisera un mieux être et un retour de la joie de vivre de votre nouveau né, lui permettant de bien démarrer dans la vie.

Principaux motifs de consultations en ostéopathie pédiatrique :
Un bébé qui tourne la tête toujours du même coté (torticolis), un défaut de sussions, une difficulté à téter, un bébé qui suce son pouce ou ses doigts de manière asymétrique, un bébé avec un crane déformé ou une asymétrie du corps, un bébé qui porte toujours le même pied à sa bouche, des régurgitations, des vomissements ou reflux gastro-œsophagiens trop fréquents, ou encore certaines rhinites, des otites et/ou bronchites, une naissance trop longue ou trop rapide, un bébé présenté en siège, un cordon enroulé autour du cou, une prématurité, l’utilisation de forceps ventouses spatules, une césarienne en urgence.

Cette liste n’est pas exhaustive : apprenez surtout à observer votre bébé… et consultez dans les cas où :

– il se cambre en arrière lorsqu’on le prend dans les bras ou pendant la tétée
– il est crispé (bras et/ou mains raides)
– il sursaute au moindre bruit et montre de petits tremblements
– il est atone et a du mal à tenir sa tête
– il pleure tout le temps
– il dort très peu
– il régurgite
– il ne digère pas et il est agité après la tétée
– il a du mal ou met un temps infini à téter
– il use ses cheveux derrière la tête de façon asymétrique
– il a une mauvaise position et/ou une asymétrie des hanches, des membres inférieurs ou des pieds
– il met toujours un bras en arrière
– il tourne toujours la tête du même côté et dort toujours du même côté
– il garde un strabisme divergent ou convergent de façon permanente
– il a des troubles ORL à répétition : otites, bronchites à répétition, respiration bruyante…

Le traitement effectué tout en douceur sur le bébé recherche à équilibrer les tensions.
Pensez à prévoir un biberon si vous ne l’allaitez pas, son doudou ou tétine et veuillez également vous munir de son Carnet de Santé.